Ce que j'aurais voulu savoir avant de devenir maman
Grossesse

Ce que j’aurais aimé savoir avant de devenir maman

19 mars 2018

Cet article un peu « fourre-tout » rassemble diverses observations sur ce que j’aurais aimé savoir avant de devenir maman. J’espère qu’il sera utile aux femmes enceintes ainsi qu’aux jeunes mamans ! Vous partez pour une magnifique aventure qui durera toute votre vie et qui la changera complètement !

Avant la grossesse, je n’aurais jamais dû me plaindre de mon corps

Avant ma grossesse, j’étais fine, je rentrais dans un 36, ne prenais même pas la peine d’essayer les vêtements que j’achetais en boutique ou sur le net, tout m’allait ! Maintenant… C’est une autre histoire ! J’ai pris 22 kg pendant ma grossesse… Cela a été compliqué à gérer pour moi, ne faisant pas vraiment d’écarts, je ne comprenais pas une telle prise de poids. Jusqu’à 5 mois de grossesse, je prenais à peu près 2 kg par mois. Passé ce moment, je prenais ensuite près de 4 kg par mois. J’ai même dit à mon médecin : « Vous vous rendez compte, chaque mois, c’est comme si je mangeais un nouveau-né ! »
Avec le recul, je me suis rendue compte que cette prise de poids s’expliquait par le bon coup de fourchette que j’avais pendant les repas. Il me reste encore 2 ou 3 kilos à perdre, j’avoue que je prends mon temps. J’ai perdu 10 kilos à la maternité et ai fait un petit régime au mois de juin qui m’a permis de perdre 4 kilos en environ 3 mois. Mais depuis, je me dis que jamais je ne me plaindrai de mon corps ou de mon poids si je redeviens comme avant !

Ne vous embêtez pas avec des vêtements de bébé pleins de boutons pression

Les vêtements pour bébés sont bien souvent tellement mignons qu’on craque très vite dans les magasins. Mais parfois, ils ne sont vraiment pas pratiques avec tous leurs nombreux boutons à fermer !
Maintenant, je privilégie les vêtements sans prise de tête ! Finis les pyjamas avec les 10 boutons à fermer sur le devant et les jambes !
Ils sont très adaptés quand l’enfant est encore un nourrisson mais après, ils deviennent galères !

Et par la même occasion : n’achetez pas trop de choses !

Vous verrez quand vous serez enceinte ou quand vous aurez accouchée que vous aurez peut-être une fièvre acheteuse et vous lancerez dans des achats de puériculture qui s’avéreront inutiles.
Je vous conseille d’acheter le nécessaire dans un premier temps et le reste petit à petit quand les besoins se feront ressentir !

Je me souviens par exemple d’avoir acheter une tonne de biberons de différentes marques (Nuk, Dodie, Tigex) et de différentes tailles. Résultat : mon fils n’en a accepté aucun, sauf un de la marque Mam que j’avais eu en cadeau gratuit en achetant une robe de grossesse sur le site Séraphine ! Je me retrouve donc avec pleins de biberons n’ayant jamais servis dans mes placards…

Un objet, appareil ou meuble vous semblera peut-être sympa pour votre bébé, mais vous verrez bien que c’est lui qui choisit et si ça se trouve, il ne s’en servira même pas ! 😀

Quand je dis de ne pas acheter trop de choses, vous verrez que vous vous procurerez des choses qui ne seront pas forcément utiles, si on parle encore des biberons, je n’aurais pas dû acheter des biberons de toutes les contenances possibles. J’aurais dû acheter des grands biberons directs, ainsi je n’aurais pas encombrer mes placards et j’aurais fait des économies !

Coussin anti-tête plate

Il en est de même pour l’achat d’un coussin anti-tête plate, qui en plus n’est pas forcément très efficace.

J’ai également acheté pendant ma grossesse un super thermomètre frontal ! Me disant que ça serait plus pratique plutôt que de prendre la température de mon bébé par voie rectale, je me suis vite rendue compte de son inefficacité totale ! Mon pédiatre a confirmé mes impressions et m’a dit de le jeter tout de suite !

Bref, ne vous faites pas avoir par tous les objets de puériculture mis sur le marché ! 🙂

Vous allez savoir ce que veut dire : « privation de sommeil » !

Pour moi, le plus gros problème qui a surgi après la naissance de mon fils, c’est le manque de sommeil ! Je suis devenue une grande marmotte ! Parfois, deux ou trois heures après mon réveil, j’avais envie de retourner dormir !
Après votre retour à la maison avec bébé, vous verrez que celui-ci dort beaucoup. Hé bien profitez-en pour en faire de même, même s’il y a le ménage à faire, une lessive à étendre ou un livre super à lire !
De mon côté, ne profitant pas des ces temps pour me reposer, j’ai vite vu mes réserves s’épuiser et j’ai rapidement été sur les rotules. Et il a fallu que je me résigne à suivre cette petite règle de façon à tenir toute la journée !
Parce qu’aussi, Madame, Monsieur, sauf énorme chance, les grasses matinées ne seront qu’un doux souvenir quand votre enfant naîtra ! Il se lèvera certainement tôt le matin, celui-ci ayant fait une bonne nuit de 12 heures ! Et je ne vous parle pas des premières nuits où les réveils sont très fréquents !

Un bébé pleure souvent

Les pleurs de bébé

Un bébé pleure lorsqu’il a faim, lorsqu’il a froid, chaud, est gêné… Bref sachez que le seul moyen de communication d’un bébé, c’est le pleur ! Je suis tombée de très haut après la naissance de mon fils, je ne sais pas sur quelle planète je vivais, je pensais peut-être qu’un bébé c’était tout calme et tout mignon comme dans les films ! Vous finirez par savoir interpréter les pleurs de votre bébé et répondrez à ses besoins.

Faites-vous confiance !

Naissance est aussi synonyme de rencontre. Vous allez rencontrer quelqu’un qu’il va falloir apprendre à connaître ! Au début, vous serez peut-être vite dépassée, vous ne saurez pas quoi faire face à ce petit être que vous ne connaissez pas.
Vous verrez que vous n’êtes pas nulle que tout s’apprend ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron !
Je me souviens d’un jour à la maternité où j’étais seule avec mon enfant. Celui-ci s’est mit à avoir le hoquet… Vous m’auriez vu à ce moment-là, complètement paniquée, me mettre à pleurer ne sachant pas quoi faire ! Avec le recul, je me rends bien compte du grotesque de cette situation mais quand on n’est pas habituée avec les bébés, toute situation « anormale » vous paraît insurmontable ! Avec le temps, on apprend !
Vous aurez sûrement des conseils « pour bien faire » que vous prodigueront votre entourage mais n’en faites pas forcément cas, faites-vous confiance et suivez votre instinct !

On a peur de tout quand on est maman

Enfin, c’est mon cas ! Après sa naissance, la fameuse mort subite du nourrisson était sans cesse dans mon esprit ! Je ne compte pas les fois où je suis allée vérifier qu’A. dormait bien et surtout respirait ! Passé un an ou un peu plus, d’autres peurs surviennent ce qui fait que j’ai peur tout le temps… J’ai peur qu’il chute, qu’il tombe malade, qu’il s’étouffe en mangeant… Bref tout est sujet à se faire du souci !

Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide

Parfois vous aurez peut-être une baisse de morale ou un coup de fatigue. Oui, avant d’être maman, vous êtes humaine ! Vous vous rendez compte du changement qu’il y a eu dans votre vie ? Passer d’une seule personne à vous occuper (vous) à deux ?
Vous avez envie de ne rien faire aujourd’hui, de ne prendre soin que de vous ? Cette attitude est tout à fait normale. Il ne faut pas se sentir coupable de vouloir souffler de temps en temps et ne penser à rien d’autre qu’à soi ! Je vois pas mal de mères sur les réseaux sociaux exprimer cette culpabilité. Il n’y a pas à avoir honte !
Vous avez envie de prendre un bain tranquille, aller au cinéma ou lire le dernier best-seller sorti en paix ? Passez le relais à Papa, Mamie ou Papy, ils seront ravis de vous décharger un peu ! Pensez à vous aussi un peu !

Vous allez vous prendre une énorme bouffée de bonheur au visage !

La naissance de bébé est aussi synonyme de bonheur, d’amour, bref beaucoup de sentiments extrêmement positifs que vous vivrez aussi ! Jamais je n’aurai pensé pouvoir aimer autant un être que mon enfant !
Profitez de chaque moment car tout le monde le dit et c’est vrai, les bébés grandissent très vite !

Naissance bébé

Bonne continuation à vous toutes ! Et celles qui sont déjà mamans, quels sont les observations et conseils que vous adresserez à celles qui vont le devenir ?

Only registered users can comment.

    1. Merci, c’est très gentil à toi ! Je te souhaite également de très belles choses pour la suite ! Profite-bien de ces moments de bonheur que tu vas vivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.