Quel médecin pour son bébé ?
Bébé

Quel médecin choisir pour son bébé ?

9 mai 2017

À la naissance de mon enfant, je me suis demandée quel médecin le suivrait. Allais-je choisir mon médecin généraliste que je trouve très bien ou allais-je prendre un pédiatre ?
Au départ je m’étais dit que j’allais l’emmener chez mon généraliste, ce qui était aussi simple.

Tout se déroulait bien jusqu’à ce qu’arrivent les deux vaccins à faire à l’âge de deux mois.
Mon généraliste a oublié de faire ces vaccins, ce qui fait qu’il lui ont été administrés à trois mois.
Ce n’est pas bien grave mais ce petit incident décale le rappel qui doit avoir lieu deux mois plus tard. Mon bébé a eu ses rappels à 5 mois et non pas à 4 comme cela est le cas habituellement.

Mon compagnon et moi nous sommes dit qu’un pédiatre serait peut-être une meilleure option pour notre bébé. En plus, un cabinet de pédiatrie avait ouvert dans une rue proche de la nôtre ! 🙂

Lorsque nous sommes arrivés dans la salle d’attente, aucun doute nous étions bien dans un espace réservé aux enfants au vu de tous les livres et jouets qui étaient mis à disposition des petits dans la pièce !

La première entrevue avec le pédiatre s’est très bien passée. Il a fait connaissance avec nous et surtout avec notre petit bout. Et assez rapidement, il a indiqué que ses premiers vaccins ont été faits un mois trop tard et nous a demandé pourquoi. Ce petit fait nous a fait nous dire que nous avions fait le bon choix en l’emmenant ici.

Depuis, notre bébé a son médecin bien à lui, ce qui est aussi bien ! 🙂

Je ne mets pas du tout en cause de la médecine générale (ni même mon médecin que je trouve très compétent). Je voulais juste savoir si vous emmeniez votre enfant plutôt chez un médecin ou chez un pédiatre ?

Quel médecin choisir pour son bébé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.